Sanctifier et guerir

Par défaut

Anglais, Serbe, Hongrois, Espagnol

Beaucoup d’entre vous connaissent probablement le conte de La princesse au petit pois : (copié/collé de l’entrée La princesse au petit pois dans Wikipedia) : « Dans un lointain royaume, un prince est à la recherche d’une princesse parée des plus belles qualités pour l’épouser. Il voulait épouser ce qu’il appelle une  » vraie princesse « . Bien qu’on lui présentât des princesses, aucune ne trouvait grâce à ses yeux, car aucune ne lui semblait être une  » vraie princesse « .

Une nuit d’orage, une jeune femme trempée qui dit être une princesse se présente à la porte du château pour demander l’hospitalité. La reine, bien décidée à trouver une épouse digne de son fils, l’accueille et la fait dormir sur une pile de 20 matelas et de 20 édredons en plumes d’eider sous laquelle elle avait auparavant placé, à dessein, un petit pois. Le lendemain matin, lorsque la reine demande à la princesse si elle a bien dormi, celle-ci lui répond qu’elle a passé une nuit épouvantable, gênée qu’elle a été par la présence de quelque chose de si dur que son corps est couvert d’hématomes. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse. Persuadé alors de sa délicatesse, le prince l’épouse et le petit pois devient une des pièces maîtresses du musée royal. »

Edmund_Dulac_-_Princess_and_pea

Me souvenir de ce conte aujourd’hui m’a fait penser à… oui, l’autisme.

 

Aujourd’hui, ils donnent généralement un diagnostic d’autisme à certains traits de caractères tels que l’intelligence hétérogène, l’hyper-sensibilité (au bruit, à certains tissus, aux changements de routines etc…), des intérêts spécifiques, une tendance à penser en image plutôt qu’en mots, une capacité spéciale à se concentrer et à voir les détails où les autres ne les voient pas, un intérêt particulier pour les collections et/ou d’autres traits.

 

Normalement ils se distinguent entre les autistes de « haut niveau » (souvent juste appelé « Aspergers ») et les autistes de « bas niveau » et ces derniers sont généralement ce à quoi pensent les gens normaux quand ils entendent parler d’autisme. Je vais ici parler des premiers car ils sont très intéressants dans une perspective historique et il n’y a aucun problème chez eux – à part qu’ils ont bien sûr aussi des problèmes qui n’ont aucun lien avec leur autisme, comme beaucoup de non-autiste en ont aussi.

 

Les Aspergers ont souvent un peu de difficultés à établir des relations avec trop de personnes, mais ils possèdent des capacités que les être-humains normaux n’ont pas et ils sont donc extrêmement sur-représentés dans tous les types de travaux où la combinaison d’une extrême intelligence, un exceptionnel sens du détail, un mépris total de ce que les gens pensent d’eux, une capacité extrême de concentration et une excellente mémoire sont importants. Un peu en plaisantant, des chercheurs sur l’autisme ont dit que probablement toutes les grandes figures historiques de l’histoire de l’humanité étaient des Aspergers : leaders politiques, inventeurs, généraux, compositeurs, scientifiques et que sais-je encore. Seuls les Aspergers ont les capacités exceptionnelles nécessaires pour cela, prétendent-ils (et je suis d’accord).

 

Le syndrome d’Asperger est un « diagnostic » aujourd’hui et c’est bien sûr très étrange, car le syndrome d’Asperger signifie juste que vous êtes différents, que votre cerveau fonctionne d’une manière différente. Il n’y a rien aucun problème chez les Aspergers ! Ils fonctionnent simplement d’une manière différente.

 

Ma femme (qui est Asperger) a suggéré sur atala.fr que les capacités des Aspergers pourraient bien être hérités de nos ancêtres Néandertaliens. Quand nos ancêtres se sont métissés avec les Homo sapiens, les crânes se sont un peu modifiés, au fil du temps évidemment, et à cause de cela, le cerveau s’est aussi modifié et l’Européen est devenu plus stupide et aussi moins heureux. Si malheureux, en fait, qu’ils ont commencé à faire tout un tas de choses pour améliorer cette situation. Il créa l’art car il n’était plus capable de voir (les détails de) la beauté de la nature elle-même, il créa la civilisation et les nouvelles technologies car il ne pouvait plus supporter la vie et il essaya la rendre meilleure.

 

Les Aspergers souffrent aussi de ce vertige métaphysique et j’ose dire, que les Asperger en particulier, souffrent de ce vertige métaphysique. Car ils voient et comprennent tellement mieux l’état normal et naturel des choses que les gens normaux ne le font, et probablement que toutes les innovations et la technologie ont été amenés par les Aspergers.

 

Les gens normaux sont plus comme les homo sapiens… Ils ne sont pas très inventifs, ils sont pas très artistes, ce ne sont pas de très bon leaders, ils ne planifient pas tellement à l’avance, ils ont désespérément besoin d’amis, ils se préoccupent généralement beaucoup de ce que les autres pensent d’eux et, habituellement, ne veulent pas être différents etc… Et ils ne sont pas très intelligents non plus.

 

Le syndrome d’Asperger est un « diagnostic », ok, et vous l’avez ou ne l’avez pas, mais les traits qui traits qui permettent d’identifier un Asperger sont nombreux et vous n’êtes pas obligé de tous les avoir, ou tous à un niveau qui ferait que vous seriez « diagnostiqué » Asperger vous vous étiez examiné dans ce but , pour être considéré comme ayant un esprit Européen. En Europe, nous pouvons même voir des tribus entières penser comme des Aspergers. L’exemple le plus évident est évidemment la Finlande, mais les Scandinaves aussi se comportent comme des Aspergers au niveau collectif. Par exemple, ils ont plus ou moins besoin de s’enivrer d’alcool pour communiquer les uns avec les autres à un niveau « moderne » et ils voient une semaine ou deux, seuls dans une cabane au milieu de nul part comme les meilleures vacances possible – loin des autres, et moins il y a d’électricité et d’eau courante, mieux c’est !

 

Et pourquoi pas ? Pensez-vous que nos ancêtres nomades étaient très sociables ? Pensez-vous que l’Europe était si peuplée que où qu’ils se tournent ils ne tombent les uns sur les autres ? Non ! Ils étaient très solitaires, en petits groupes (familles) et ne parlaient avec d’autres qu’à l’occasion, quand ils se retrouvaient, le plus souvent en des lieux de rencontre pré-définis (pour échanger des nouvelles et non moins pour trouver des épouses pour leurs enfants). Les sociétés ultra-sociales et hautement non-européenne dans lesquelles nous vivons actuellement sont vraiment étrangères à notre nature européenne ! Inutile de se demander pourquoi nous avons besoin de nous griser de « travail » en accord avec les règles sociales modernes !

 

Bon, ces « tribus Aspergers », là-haut en Europe septentrionale se trouvent aussi être les plus racialement pures d’Europe, avec le plus de caractéristiques néandertaliennes. Alors pourquoi n’auraient-elles pas également le plus pourcentage le plus élevé de « symptômes » d’Asperger (Neandertal) ?

 

L’Europe post-infection par l’homo sapiens est une société modifiée, mais les Européens plus ou moins métissés étaient, pour sûr, capable de reconnaître ces bonnes caractéristiques mentales européennes, et ils les rapportent dans La princesse au petit pois. Pour conserver et même cultiver ces qualités européennes, ils créèrent des systèmes pour les trouver, et cela explique l’arrivée de notre religion européenne, qui s’est développée sur le culte néandertalien de l’ours. Dans La princesse au petit pois, nous voyons qu’ils veulent voir si elle était hyper-sensible, si elle pourrait sentir le petit pois sous 20 matelas et 20 édredons. Puisqu’elle pu le sentir et même qu’elle ne réussi pas à trouver le sommeil à cause de celui-ci, ils surent avec certitude qu’elle était une vraie Européenne et pas seulement une Europe d’aspect – alors le prince voulu se marier avec elle ! Vous voyez : ces caractéristiques néandertaliennes sont transmises des parents aux enfants…

 

La plupart des Européens qui ressemblent à des Européens sont aussi plus Européens qu’Africains, même s’ils ne sont pas ou ne seraient probablement pas diagnostiqués comme « Aspergers », mais beaucoup d’ « Européens » ne sont vraiment pas mentalement Européens.

 

Tout comme nous nous assurons que le meilleur d’entre nous survive dans des épreuves de beauté/santé, force physique, capacité créatives, intelligence, honnêteté, courage et ainsi de suite, nous devons nous assurer que nous cultivons la façon européenne de penser et d’être aussi. La seule manière de le faire est d’embrasser la religion européenne, qui fût faite exactement pour cela à l’aube du métissage des espèces (commencé il y a quelques 100 000 ans de cela). La religion européenne est un outil pour soigner l’Europe et pour rétablir l’homme européen, dans la chair et l’âme, le sang et l’esprit.

 

HailaR WôðanaR !

De l’Islam en Europe

Par défaut

Anglais, Hongrois, Espagnol

De nombreux Européens voient l’islam comme une menace et se jettent alors dans les bras de la puissance qu’ils voient comme seule alternative à cela, le christianisme. D’un coup, ils commencent à parler de « nos valeurs de tradition chrétienne » et de « notre héritage culturel chrétien » et ainsi de suite, rejetant l’islam au rang de religion immigrée – et de menace.

 

En réalité, le christianisme est une religion immigrée aussi – et une menace pour nos valeurs européenes traditionnelles et notre héritage culturel. Le christianise prévaut ici, en Europe, depuis l’an 500 à 1300, remplaçant notre religion européene (nous dit-on…).

 

Maintenant, imaginez que l’islam s’impose en Europe et que nous devenions musulmans, comme nous sommes (supposés être) devenus chrétiens.

 

Alors, après quelques temps, disons une centaine d’années, une nouvelle religion est créée par quelqu’un au Moyen-Orient et tout d’un coup, les Européens commencent à parler de « nos valeurs musulmanes traditionnelles » et de « notre héritage culturel islamique »… Ils défendront l’islam contre la nouvelle menace, tout comme les chrétiens défendent aujourd’hui le christianisme (oui, ils ne défendent pas l’Europe mais le christianisme) contre l’islam.

 

Je pense que nos ancêtres, qui ont combattu, tué et sont morts en défendant l’Europe et notre religion (dit « paganisme ») contre les chrétiens et leur religion étrangère, secoueraient leur tête de désespoir s’ils voyaient comment les Européens d’aujourd’hui embrasse le christianisme comme étant « notre » religion et la meilleure alternative à l’islam.

 

Quelle différence cela fait-il que vous appeliez le « dieu » étranger que vous adorez Jehovah ou Allah ? Quelle différence cela fait-il que votre « sauveur » soit un Juif rebelle ou un prophète Arabe ? C’est dans tous les cas une religion allochtone, étrangère à votre nature européenne.

 

Nous ne sommes pas des « chrétiens » ou des « musulmans ». Nous sommes des Européens et nous avons notre propre héritage culturel. Nos propres valeurs. Nos propres lois. Nos propres idéaux. Notre propre religion.

 

Toutes les religions allochtones nous sont étrangères, ainsi qu’à notre esprit européen. Et le christianisme et l’islam sont des religions étrangères.

 

Salut, divinités européennes ! Salut et joie !

 

solhverv

Ebola en suspension dans l’air ?

Par défaut

Anglais, Serbe

Ça a pris un peu plus de temps que ce que je croyais :

http://www.dagbladet.no/2014/10/06/nyheter/ebola/utenriks/sykdom/epidemi/35614560/

Ils disent qu’il ne s’attrape pas dans l’air, mais ils n’en savent rien (et ils ne semblent même pas comprendre ce que veut dire « dans l’air » ). Et c’est probablement le cas, sinon comment est-ce qu’une infirmière professionnelle pourrait avoir été infectée dans un hôpital espagnol ? Est-ce qu’ils sont complètement incompétents ou quoi ? Ils n’ont qu’un seul patient qui a contracté le virus Ebola et maintenant, (au moins) une infirmière est contaminée. Voilà de bien mauvaises statistiques et ce n’est pas très encourageant pour le personnel médical. Qu’est-ce qu’il se passerait s’ils avaient une dizaine de patients contaminés ? ou bien une centaine ? ou des milliers ? Ils seraient rapidement privés de leur personnel de santé…

Combien de temps les infirmières vont-elles continuer à travailler avant de dire « stop » et de refuser d’aller au travail ? Et qu’est-ce qu’il arrivera alors ?

Combien de temps les policiers vont-ils continuer à travailler avant de dire « stop » et de refuser d’aller au travail ? Et qu’est-ce qu’il arrivera alors ?

Combien de temps encore les travailleurs ordinaires vont-ils continuer à prendre le bus ou le métro ?

Combien de temps avant que tout ne s’effondre ?

…et les compagnies aériennes continuent de voler entre l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde. Vous savez bien : le mondialisme avant tout ! Ils ont besoin de faire bouger les gens d’un continent à l’autre et de continuer à faire de cette planète un « village à ‘échelle mondiale », un « village planétaire » comme ils disent (http://fr.wikipedia.org/wiki/Village_plan%C3%A9taire). Des villages entiers ont déjà été anéantis par le virus Ebola…et c’est ce qui arrivera aussi au « village mondial » aussi.

Préparez vous à ça.

Une mort planétaire

Par défaut

Anglais, Serbe

Si vous voulez ramener une espèce végétale ou animal de l’étranger, la plupart du temps ce n’est pas possible, vous n’êtes pas autorisé à le faire, et en voici la raison : c’est parce que le gouvernement veut préserver l’industrie agricole de maladies et autres choses nuisibles.

Source, source et source

Naturellement, cela peut paraître logique, les espèces végétales et animales provenant d’autres endroits sont porteuses de maladies que nos espèces végétales ou animales ne sont pas prêtes à affronter, et nous ne les voulons en aucun cas par ici.

Introduire de nouvelles espèces est toujours très risqué et cause généralement de gros problèmes à l’écosystème d’origine. Je suis sûr que nous connaissons tous l’horrible histoire de l’Australie avec les renards et les lapins qui y ont été introduits, et toutes les conséquences qu’il y a eu sur les animaux qui vivait à l’origine là-bas. Alors nous sommes sans doute tous très contents du système de protection mis en place qui a pour but de préserver notre flore, notre faune et notre industrie agricole.

Mais est-ce qu’on nous offre, à nous qui vivons ici, le même degré de protection ?

Ils nous forcent à mettre une ceinture de sécurité en voiture (mais pas dans les bus ?!) pour nous éviter d’être blesser en cas d’accident même si on est tellement obèse qu’on ne peut pas mettre sa ceinture sans extension, alors pourquoi ne pas nous protéger contre Ebola par exemple, hein ?

410675d_car_seat_belt_extender_install_1_2_1

De nombreuses personnes dans cette partie du monde tellement « civilisée » où nous vivons doivent imaginer être en sécurité parce que nous avons ce système de surveillance de l’hygiène et de la santé moderne et tellement efficace pour identifier et faire face aux maladies contagieuses. Je veux dire par là que s’il y a tant de précautions pour protéger la flore et la faune, mais aussi l’industrie agricole, nous pouvons penser qu’il en est de même pour la protection des êtres humains aussi, n’est-ce pas ?

Et bien…quand un américain revient d’un séjour au Libéria, un pays rongé par le virus Ebola, (voir ici : http://www.cdc.gov/vhf/ebola/outbreaks/2014-west-africa/index.html) et qu’il tombe malade et va voir le docteur un 26 Septembre aux Etats-Unis, un pays si en avance sur les autres n’est-ce pas, il n’est pas mis en isolement immédiatement, on lui dit plutôt de rentrer chez lui, tout ça parce qu’ils ont échoué à identifier la cause de sa maladie (L’Ébola), et il est finalement placé dans le centre d’isolement d’un hôpital que deux jours plus tard, exposant ainsi au virus tous ceux qu’il a côtoyé pendant ce laps de temps (Source : http://www.aftenposten.no/nyheter/uriks/Mann-innlagt-pa-sykehus-i-Dallas-med-ebola-7726278.html).

Ils ne permettent pas le passage d’espèces végétales ou animales aux frontières parce qu’ils pourraient porter des maladies ou des germes, mais les gens qui arrivent de pays rongés par le virus Ebola sont libres d’entrer de la sorte ? Ils ne sont même pas mis en quarantaine ? Et notez bien que l’Ebola n’est qu’une menace parmi tant d’autres pour nos populations (source en anglais seulement :

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_human_disease_case_fatality_rates)

Nous vivons dans un espèce de grand village maintenant, un village aux allures planétaires, ils appellent d’ailleurs ça le village global, ou village planétaire, nous y vivons que cela nous plaise ou non, et la vérité c’est que ces maladies qui auraient exterminées tout un village dans le passé, peuvent toujours sévir de la sorte et exterminer le village planétaire…

Vivre, marcher et apprendre tous ensembles ? (et mourir tous ensemble aussi…)

GlobalVillageLogo1Global-Village-with-Juniataedited

Ce village aux allures mondiales survivra pendant un certain temps c’est sûr. Un échec total ne se cache pas derrière la première menace, mais sa chute est lente et douloureuse. Ebola mettra en miette leur concept de village global tout comme l’a fait le Sida/HIV ; et de la même manière, les fruits du « multiculturalisme », du « féminisme », du « capitalisme », du « socialisme » et tous leurs autres raisonnements fallacieux auront les mêmes conséquences.

Un beau jour, le poids de toutes ces malédictions deviendra trop lourd à porter pour leur système et – combinées ensembles – elles sonneront le glas du village planétaire – un concept qu’ils refusent d’abandonner quelles qu’en soient les conséquences ( voyez ici : https://www.youtube.com/watch?v=a56EqUPwyFQ

ou là https://www.youtube.com/watch?v=zETo0AB2n-E

ou encore sur cet article :

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/immigration/10693022/Immigrants-cost-Britain-3000-a-year-each-says-report.html ).

Tous ceux qui s’accrocheront à ce concept se casseront la gueule avec. Tous ceux qui refusent de changer de position mourront d’une manière horrible, douloureuse et humiliante et leurs enfants avec eux.

Il n’y a que ceux qui s’échappent du village qui survivront. Alors, partez vous réfugier dans les montagnes, partez vous cacher dans la forêt, construisez vous un château dans les montagnes, fortifiez votre île et isolez-vous de ce village planétaire autant que vous le pouvez, aussi vite que vous le pouvez et tant qu’il en est encore temps. Le plus vite vous commencerez à planifier votre sortie, à vous préparer et à agir, le plus de chances vous aurez de survivre. Devenez le plus autonome possible et ne soyez dépendant et à l’aise qu’avec ce que vous pouvez construire, entretenir et réparer sans l’aide du village planétaire et faîtes votre vie sans lui.

Bonne chance…

Des femmes guerrières?

Par défaut

Anglais, Hongrois, Serbe, Espagnol

Attention ! cet article ressemble fortement à un coup de gueule… 😉

L’autre matin, un gars m’a envoyé un lien vers un site qui affirmait qu’il y avait eu des femmes Vikings. En fait, j’entends assez souvent des affirmations de ce genre dans les partie infos des médias, dans des vidéos ou des commentaires sur You Tube, dans des e-mails de personnes que je ne connais pas. On dirait que c’est une mode : pour certaines raisons, des gens veulent nous faire croire que les femmes peuvent aussi être des guerrières et qu’en fait, il en est toujours été ainsi. En d’autres termes, nous sommes tous égaux sur ce point là aussi…

Certains utilisent Jeanne D’Arc pour appuyer leur point de vu mais en réalité elle n’était qu’une fille de 18 ans qui n’a rien fait d’autre qu’inspirer des hommes au combat, et en d’autres mots, elle a fait ce que toutes les femmes ont toujours été chargées de faire : elle a pousser les hommes à combattre.

D’autres illustrent leur propos avec les skjaldmö (http://fr.wikipedia.org/wiki/Skjaldmö), ces jeunes femmes guerrières ou « vierges au bouclier » comme on dit en anglais, les Walkyries de la religion nordique. Mais en réalité, toutes ces vierges au bouclier ne faisaient que fournir aux hommes qui se battaient, les armes et les boucliers pendant le feu de la bataille. Elle s’approchaient de leurs alliés par derrière et tendaient une nouvelle arme ou un nouveau bouclier aux hommes qui avaient perdu ou brisé leurs armes ou dont le bouclier avait volé en éclat pendant les combats. Ces femmes ne participaient pas elles-mêmes au combat, en aucune manière !

Puis il y a l’archéologie qui s’en mêle, où des restes de femmes ont été découverts, portant des armures et reposant avec leurs armes et leurs boucliers à leur côté. Cependant, elles n’avaient jamais aucune blessure de guerre, et le fait que les femmes aient été enterrées avec des armes et une armure ne suggère en rien qu’elles étaient des guerrières. C’était juste la tradition d’enterrer les morts avec leur biens ou ceux de leurs familles. Après tout, ce qu’elles souhaitaient, c’était de renaître et d’être capable d’utiliser ces choses là dans leur prochaine vie ou de pouvoir les faire passer à leur mari ou à leurs fils dans leur prochaine vie, comme le faisaient les vierges au bouclier (c’était répandu dans toute l’Europe d’ailleurs).

Je souhaite vivement vous poser une question très simple à ce sujet : est-ce que physiquement, les femmes sont adéquation ou même « conçues » pour le combat ? La réponse est un non catégorique ! Non non non et non ! Elles ne sont pas du tout adaptées pour le combat. En comparaison avec les hommes, elles ont plus de graisse que de muscles dans leur corps, ce qui les rend plus lentes et plus faibles sur le plan physique. Rien que ce point là les disqualifie d’office pour être des guerrières, mais on peut aussi ajouter qu’elles ont des seins, que leur seuil de douleur est plus bas, qu’elles ont de plus grosses hanches et qu’elles sont aussi moins agressives que les hommes.

Bien sûr, vous pourrez toujours entraîner une femme à devenir ne serait-ce qu’un petit peu dangereuse au combat, mais pour tout le travail qu’il faudrait fournir pour arriver à ça, vous auriez entrainé dix hommes moyens à devenir tous beaucoup plus dangereux au combat que la meilleure des combattantes pourrait rêver de devenir.

Et pas que cela, mais qu’est-ce qu’il arriverait à une tribu s’ils envoyaient leurs femmes au combat ? Une tribu peut subsister sans les nombreux, et même la plupart, des hommes mais une tribu disparaitrait de la surface de la Terre si les femmes étaient tuées au combat. Il n’y a que les abrutis complets qui enverraient des femmes au combat ! Quelle grâce, aucun de nos ancêtres n’a été aussi stupide, et ainsi donc, nous sommes toujours là.

Mais encore, quelle est la tribu qui voudrait envoyer ses femmes se battre ? Et s’ils voulaient faire ça, pourquoi n’enverraient-ils pas leurs enfants aussi ? et les plus vieux également ? et les aveugles ? Désolé mais non, aucune culture en Europe ne pourrait ne serait-ce que considérer ces questions. Même de nos jours, les hommes ont un sens de l’honneur trop fort pour agir de la sorte. Tout du moins je l’espère…

J’ai fait des arts martiaux quand j’étais jeune, activement même pendant à peu près cinq ans et il y avait des filles qui en faisaient aussi. Bien que nous faisions un genre de karaté, un art martial parfaitement adapté pour les êtres humains de petites tailles ou plus faibles physiquement, et qui aurait donc pu être idéal pour les femmes, et bien celles présentes là-bas n’avaient absolument aucune chance face à n’importe lequel des gars qui y étaient. Si elles étaient sur le point de nous toucher, il fallait laisser le coup venir sinon, elles n’y seraient jamais arrivé. Si elles s’apprêtaient à parer une de nos attaques, il fallait bien ralentir le coups sinon, elles n’avaient aucune chance de véritablement parer le coups. Pour résumer, la seule chose qui leur permettait de toucher un gars, c’était la réticence du gars en question à donner un coups ou, autrement dit, à blesser la femme ou tout simplement la réticence de laisser la femme s’humilier devant les autres. L’hésitation de l’homme à frapper une femme peut être expliqué aux femmes de cette manière là : imaginez qu’on vous demande de frapper un enfant. Est-ce que cela vous ferez plaisir ?

Quand on prend conscience de ça, les déclarations des féministes extrémistes – oui on peut les appeler comme ça – est juste ridicule. On peut enterrer des femmes avec toutes les armes du monde, ça ne fera jamais d’elles des guerrières ! N’importe quelle armée constituée ne serait-ce que d’une faible portion de femmes aurait été décimée autrefois, et aujourd’hui, même si les armes à feu peuvent leur donner plus de chance, il en serait de même, parce qu’elles ne sont même pas capables de porter tout le matériel nécessaire sur le front.

Alors, si vous croyez toujours aux « femmes Vikings » et à d’autres absurdités de la sorte, veuillez prendre le temps de réfléchir, d’y penser. Cela n’existait pas. Le seul aspect de leur physique suffit à mettre les femmes de côté. Et la biologie aussi. Les femmes soldats que nous avons de nos jours ne sont pas, oh surprise, sur le front. Elles sont dans les unités de transports, à la cuisine, dans les renseignements, dans les unités de détente, dans la communication, des choses comme ça. Elles ne possèdent pas ce qui est requis pour être un vrai soldat.

Regardez ce qui arrive quand une « guerrière » qui se fait un peu trop d’idée, avec un entrainement colossal je présume, combat contre un homme lors d’un duel de boxe en Irak :

Chères femmes, essayez d’être de bonnes femmes plutôt, et laissez aux hommes le fait d’être de bons hommes.

Je salue les puissants dieux Européens et je salue aussi les déesses féminines et attentionnées

Le Triomphe chrétien

Par défaut

Anglais, Bulgare, Allemand, Serbe, Hongrois

J’entends parfois des Chrétiens dire : «  le Christianisme doit avoir été mieux et plus fort que le Paganisme puisque c’est ce qui a prédominé ».

Le Christianisme n’a pas vraiment prédominé en Europe. Le Christianisme a presque détruit l’Europe ; ça l’a asphyxié dans les ténèbres, dans un sous-développement culturel, dans la stupidité, l’ignorance et la destruction. Comme nous le savons, le premier millénaire du Christianisme en Europe, le moyen-âge, est appelé en anglais « Dark Ages » ce qui signifie « la période sombre » ! Le Christianisme a tellement tiré l’Europe vers le bas qu’au temps des croisades, les musulmans étaient en avance par rapport à nous.

Ils étaient cependant bien loin derrière l’Europe Païenne (comme elle était quelques 1000 ans auparavant), mais au temps des croisades, ils étaient largement en avance sur l’Europe dans presque tous les domaines.

NB : Pour ceux qui pensent que seul la Grèce et l’Empire Romaine étaient valables : et bien oui, le reste de l’Europe était bien avancé aussi. E. g. Les Scandinaves naviguaient en haute mer alors que le reste du monde était encore obligé de se déplacer le long des côtes. Nos beaux bâtiments ont été faites en bois, de sorte qu’ils n’ont pas survécu à l’assaut chrétien. Notre culture est orale, nous avons donc presque pas de chroniques écrites de ce que nous avons fait, pensé ou voulu, et quand nous trouvons des preuves de quelque chose d’important, d’intéressant ou qui témoigne de notre avance pendant notre passé païen, les gens au pouvoir aujourd’hui sont prompts à détruire tout ça. Ils ne verront pas de telle chose. Et nous non plus.

La Renaissance n’est pas arrivé par hasard, mais parce qu’il y en avait besoin. L’Europe devait absolument respirer à nouveau, penser, créer et avancer encore – et les Chrétiens n’ont pas réussi à arrêter ça. Ce qui a alors suivi fût plusieurs siècles de « chasse aux sorcières », qui a causé des millions de morts (certains avancent le chiffre de 30 millions). Nous pouvons supposer que le fait que ce soit arrivé avec la Renaissance n’est en rien une coïncidence : c’est de cette manière là qu’ils ont essayé de l’arrêter. C’est comme ça qu’ils ont essayé de stopper les idéaux Païens/Européens de forcer le chemin pour revenir à la lumière, en assassinant ceux qu’ils pensaient être derrière ça ou qui y ont contribué d’une manière ou d’une autre.

Des Chrétiens qui détruisent tout ce qu’ils peuvent trouver d’Européen.

frikolaos2

Et c’est bien là le point important : les idéaux Européens ont forcé leur retour vers la lumière. Vous voyez, ils n’ont jamais disparu, ils étaient juste là de manière clandestine, et quand le prêtre venait toquer à la porte pour voir si vous étiez « suffisamment Chrétien » avec ses sbires à ses côtés prêts à torturer et à tuer, bien souvent les gens qui vivaient là prétendaient simplement être Chrétiens. Ils allaient à l’Eglise. Ils accrochaient le crucifix au-dessus de leurs lits. Ils se mariaient à l’Eglise. Et ils faisaient tout ce que les prêtes voulaient qu’ils fassent. Et puis, dans le privé, en secret, ils gardèrent les traditions Européennes vivantes.

Vous voyez, le Christianisme n’a jamais vraiment prévalu. Même si l’Europe a été – et l’est encore – plus ou moins officiellement chrétienne, beaucoup et parfois la plupart d’entre nous, Européens, ne le sommes pas et ne l’avons jamais été. Nous savons qu’aujourd’hui la plupart d’entre nous ne le sommes pas, mais on nous dit que c’est ce que nous étions. Et même ça ce n’est pas vrai : tout comme aujourd’hui, la majorité des Européens dans le passé n’étaient pas chrétiens. La seule différence c’est qu’aujourd’hui, nous n’avons plus à faire semblant que nous le sommes pour ne pas être torturé, tué et brûlé sur le bûcher.

La logique Chrétienne : « Si elle coule, c’est qu’elle était innocente. Si elle flotte c’est qu’elle est coupable et qu’il faut la tuer ! » Alors finalement, ils vont la tuer quoi qu’il en soit. C’est une bonne illustration de ce qu’ils cherchaient à faire avec l’Europe.

Ordeal_of_water

Les Chrétiens ont arrêté de massacrer les Païens non pas parce qu’ils sont soudainement devenus honorables avec une certaine morale, non, mais parce qu’ils n’avaient plus le pouvoir de le faire. S’ils pouvaient, ils le feraient. Mais ils n’en ont pas la possibilité car le Christianisme est faible aujourd’hui. Parce que le Christianisme a perdu !

Ici en Europe de l’Ouest, il n’y a plus que les personnes âgées qui sont chrétiennes. Il y a aussi quelques jeunes, mais ils sont rares et la plupart d’entre eux se sont débarrassés de cette psychose asiatiques avant même qu’ils aient fini leur puberté. En réalité, on peut s’attendre à ce que le Christianisme ait complètement disparu de l’Europe de l’Ouest dans quelques générations. Ils mourra avec les quelques idiots de moins en moins nombreux qui s’y raccrochent encore.

Une messe typique en Scandinavie. Ça va, y’a pas foule n’est-ce pas ?

Tomme_kirker_425605a

Une autre :

N_rre_Vedby_Kirke_661463a

Alors, je veux vous poser la question : « Si le Christianisme était tellement mieux et plus puissant que le Paganisme, alors pourquoi est-ce que le Paganisme n’a jamais été éradiqué avec succès, même après des milliers d’années de persécutions ? Pourquoi est-ce que de plus en plus de d’Européens adoptent leur héritage Païen ? Pourquoi le Christianisme a t-il échoué si misérablement ? »

Le Christianisme a conquit l’Europe mais n’a jamais conquit les peuples d’Europe. La plupart d’entre nous était et est toujours Païen de cœur et d’esprit, et ce même après deux mille ans de terreur Chrétienne. Oui, deux mille ans et vous n’avez même pas réussi à convertir un tiers d’entre nous !

Salut à l’Europe Païenne ! Salut et Joie !

solhverv

Des Païens en Europe, célébrant le solstice d’Été :

kupala2-15

Les jeunes Européens….qui ne s’agenouillent pas devant les idoles asiatiques :

kupala2-6