De l’Islam en Europe

Par défaut

Anglais, Hongrois, Espagnol

De nombreux Européens voient l’islam comme une menace et se jettent alors dans les bras de la puissance qu’ils voient comme seule alternative à cela, le christianisme. D’un coup, ils commencent à parler de « nos valeurs de tradition chrétienne » et de « notre héritage culturel chrétien » et ainsi de suite, rejetant l’islam au rang de religion immigrée – et de menace.

 

En réalité, le christianisme est une religion immigrée aussi – et une menace pour nos valeurs européenes traditionnelles et notre héritage culturel. Le christianise prévaut ici, en Europe, depuis l’an 500 à 1300, remplaçant notre religion européene (nous dit-on…).

 

Maintenant, imaginez que l’islam s’impose en Europe et que nous devenions musulmans, comme nous sommes (supposés être) devenus chrétiens.

 

Alors, après quelques temps, disons une centaine d’années, une nouvelle religion est créée par quelqu’un au Moyen-Orient et tout d’un coup, les Européens commencent à parler de « nos valeurs musulmanes traditionnelles » et de « notre héritage culturel islamique »… Ils défendront l’islam contre la nouvelle menace, tout comme les chrétiens défendent aujourd’hui le christianisme (oui, ils ne défendent pas l’Europe mais le christianisme) contre l’islam.

 

Je pense que nos ancêtres, qui ont combattu, tué et sont morts en défendant l’Europe et notre religion (dit « paganisme ») contre les chrétiens et leur religion étrangère, secoueraient leur tête de désespoir s’ils voyaient comment les Européens d’aujourd’hui embrasse le christianisme comme étant « notre » religion et la meilleure alternative à l’islam.

 

Quelle différence cela fait-il que vous appeliez le « dieu » étranger que vous adorez Jehovah ou Allah ? Quelle différence cela fait-il que votre « sauveur » soit un Juif rebelle ou un prophète Arabe ? C’est dans tous les cas une religion allochtone, étrangère à votre nature européenne.

 

Nous ne sommes pas des « chrétiens » ou des « musulmans ». Nous sommes des Européens et nous avons notre propre héritage culturel. Nos propres valeurs. Nos propres lois. Nos propres idéaux. Notre propre religion.

 

Toutes les religions allochtones nous sont étrangères, ainsi qu’à notre esprit européen. Et le christianisme et l’islam sont des religions étrangères.

 

Salut, divinités européennes ! Salut et joie !

 

solhverv

Publicités

14 réflexions sur “De l’Islam en Europe

  1. Absolument exact…la religion chrétienne est un avatar de la religion juive. Jésus a essayé, sans y parvenir, de reprendre à son compte les prophéties messianiques de son peuple. Yahweh est le dieu unique des juifs, apparu lorsqu’ils ont quitté leur région d’origine, en opposition donc avec le taureau Adad (babylonien) connu en occident sous l’image puérile du « veau d’or ». L’universalité de la religion chrétienne est un leurre, pardon, un dogme issu des conciles. Comme vous dites justement il arrivera un jour où une nouvelle religion verra le jour et beaucoup de français défendront becs et ongles l’islam qui sera à priori la prochaine religion dominante. Pour ma part je viens de créer dans mon jardin un petit temple dédié à la trinité Gauloise Toutatis Esus Taranis… Le symbole solaire y est gravé dans la roche en bonne place !

  2. Pingback: About Islam in Europe | Thulean Perspective

  3. actuellement c’est pas la même chose c’est une invasion arabes donc rien à voir avec Jésus et les apôtres . Ils ne sont pas venu comme c’est le cas actuelle de l’islam agressive et pleine de haine envers nous maintenant c’est plus qu’une identité que nous perdons c’est notre sol et notre sang de nos Ancêtres !

  4. Apparemment je ne serais pas le premier à créer un temple « paien » :

     » CONSTRUCTION D’UN LIEU DE CULTE DÉDIÉ AUX DIEUX NORDIQUES EN ISLANDE
    Par La Rédaction Le 12/02/2015 à 12:41 Aucun commentaire. Culture
    La construction d’un temple surplombant Reykjavik, la capitale islandaise, représente une victoire à haute portée symbolique pour l’Asatruarfelagid (aussi connue sous le nom d’association Asatru d’Islande), une organisation religieuse, fondée en 1972, dont les membres pratiquent une version moderne du culte des dieux nordiques.

    – See more at: http://8e-etage.fr/2015/02/12/en-islande-construction-dun-lieu-de-culte-dedie-aux-dieux-nordiques/#sthash.vLz8r48T.dpuf « 

  5. @ agnarr Pour combattre, encore faut il pouvoir opposer une culture « en état de marche » à la culture allogène. Par exemple une culture réactive, réactualisée et avec sa propre religion « européenne » …
    Suite à votre post du 11/02, je vous suggère de prendre connaissance du livre qui sert encore de nos jours à former leurs prêtres !!

  6. @ Valarel : Merci. Pas de souci Pour les photos, juste le temps de le terminer car j’ai du mal avec la construction du « sujet » : un cube à trois face humaine, pour illustrer cette trinité Gauloise, la quatrième face est un symbole solaire. En béton, malheureusement car j’ai pas réussi à tailler correctement la pierre, et même dans ce cas c’est pas facile ! Le sujet est posé sur un pilier (1m) de pierre provenant d’un outil agricole ancien (rouleau de pierre pour plomber les semences). Le tout est posé verticalement sur une surface ensablée avec du « couscous » (gros sable de carreleur) d’environ 5mX3m bordurée de granit. Je ne cache pas qu’il y a une inspiration Zen dans ce travail ! J’ ai ajouté un banc en pierre (ancienne cheminée du Bon Coin ) à proximité et je finalise une lanterne Japonaise (?) (discrètement ) solaire en granit près d’un angle (sur trois pieds de granit pour respecter le principe trinitaire ). C ‘est un lieu (essentiellement païen) destiné au recueillement, à la méditation, à la manière et dans l’esprit des « bosquets sacrés »…

  7. Le problème, c’est que les païens ne sont pas vraiment « morts pour défendre leurs croyances ». Les conversions se sont hélas faites pour des motifs politiques : il était plus simple pour une minorité de Francs d’adopter le christianisme afin de se lier avec la majorité de Gallo-romains chrétiens, et surtout leurs élites, qui vivaient à cette époque en Gaule, par exemple.

    Dans d’autres situations (en Scandinavie notamment), le christianisme servait pour les rois à unifier les peuples sous leur domination autour d’un unique dogme, dans d’autres cas, à nouer des relations diplomatiques avec les puissances voisines (les Rus et Byzance).

    Mais pour nuancer, il y a quand même eu des résistances païennes face à la christianisation de l’Europe. Je pense notamment à l’empereur byzantin Julien l’Apostat qui, comme son nom l’indique, a abjuré sa foi chrétienne et a mené une politique de déchristianisation de l’empire en favorisant le paganisme grec… sans succès, en raison d’une population mollassonne qui ne le suivait tout simplement pas (et qui s’en foutait certainement).

    Il était toutefois inspiré par quelques courants de pensée d’époque qui voyaient dans la diffusion du christianisme les causes de l’effondrement de l’empire romain et de la dégénérescence de la culture classique (même si en vérité, c’est justement le christianisme qui l’a conservé, quitte à justifier plus ou moins habilement quelques incohérences à propos… puisque pour un chrétien, ce qui ne l’est pas n’a pas de valeur et ne doit pas être conservé).

    Bref, quelques réflexions sur la question. Il y a effectivement eu des foyers de résistance contre le christianisme (sans doute difficilement quantifiables puisque, et c’est logique, les documents y faisant référence n’ont pas ou peu été conservés ; en outre, pour les païens germaniques qui n’écrivaient, pour ainsi dire, pas, on ne peut sans doute pas s’en faire une idée, même vague), mais globalement, les populations de l’époque, sans doute par apathie et ne trouvant pas de réel intérêt à s’opposer aux changements imposés par leurs élites, se sont assez facilement et docilement convertis, grâce à une politique de christianisation énergique et soutenue par les élites politiques en place.

    Le christianisme peut parfois apparaître, dans l’histoire, comme une sorte de peste inéluctable, impossible à arrêter, qui emporte toutes les âmes païennes sur son chemin… Un peu comme la « mondialisation », ce système de pensée conçu autour d’une culture de masse « globale » appauvrie, la pseudo-démocratie bourgeoise, le libéralisme économique et la foi en la technologie (ce qui, en soi, contribue à unifier les modes de vie puisqu’il n’y a qu’une poignée de pays qui conçoivent des logiciels pour le monde entier…). Des systèmes de pensée traîtres et séducteurs qui gagnent aisément l’apathie de la majorité !

    • Bon après, il y a la question des tribus germaniques déjà convertis à l’arianisme (une hérésie chrétienne) avant de s’installer dans l’empire, comme c’était le cas des Goths, des Burgondes, des Suèves et des Vandales notamment, ce qui interroge sur les motifs de cette conversion.

  8. Pingback: About Islam in Europe – Becoming Borealis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s