Une mort planétaire

Par défaut

Anglais, Serbe

Si vous voulez ramener une espèce végétale ou animal de l’étranger, la plupart du temps ce n’est pas possible, vous n’êtes pas autorisé à le faire, et en voici la raison : c’est parce que le gouvernement veut préserver l’industrie agricole de maladies et autres choses nuisibles.

Source, source et source

Naturellement, cela peut paraître logique, les espèces végétales et animales provenant d’autres endroits sont porteuses de maladies que nos espèces végétales ou animales ne sont pas prêtes à affronter, et nous ne les voulons en aucun cas par ici.

Introduire de nouvelles espèces est toujours très risqué et cause généralement de gros problèmes à l’écosystème d’origine. Je suis sûr que nous connaissons tous l’horrible histoire de l’Australie avec les renards et les lapins qui y ont été introduits, et toutes les conséquences qu’il y a eu sur les animaux qui vivait à l’origine là-bas. Alors nous sommes sans doute tous très contents du système de protection mis en place qui a pour but de préserver notre flore, notre faune et notre industrie agricole.

Mais est-ce qu’on nous offre, à nous qui vivons ici, le même degré de protection ?

Ils nous forcent à mettre une ceinture de sécurité en voiture (mais pas dans les bus ?!) pour nous éviter d’être blesser en cas d’accident même si on est tellement obèse qu’on ne peut pas mettre sa ceinture sans extension, alors pourquoi ne pas nous protéger contre Ebola par exemple, hein ?

410675d_car_seat_belt_extender_install_1_2_1

De nombreuses personnes dans cette partie du monde tellement « civilisée » où nous vivons doivent imaginer être en sécurité parce que nous avons ce système de surveillance de l’hygiène et de la santé moderne et tellement efficace pour identifier et faire face aux maladies contagieuses. Je veux dire par là que s’il y a tant de précautions pour protéger la flore et la faune, mais aussi l’industrie agricole, nous pouvons penser qu’il en est de même pour la protection des êtres humains aussi, n’est-ce pas ?

Et bien…quand un américain revient d’un séjour au Libéria, un pays rongé par le virus Ebola, (voir ici : http://www.cdc.gov/vhf/ebola/outbreaks/2014-west-africa/index.html) et qu’il tombe malade et va voir le docteur un 26 Septembre aux Etats-Unis, un pays si en avance sur les autres n’est-ce pas, il n’est pas mis en isolement immédiatement, on lui dit plutôt de rentrer chez lui, tout ça parce qu’ils ont échoué à identifier la cause de sa maladie (L’Ébola), et il est finalement placé dans le centre d’isolement d’un hôpital que deux jours plus tard, exposant ainsi au virus tous ceux qu’il a côtoyé pendant ce laps de temps (Source : http://www.aftenposten.no/nyheter/uriks/Mann-innlagt-pa-sykehus-i-Dallas-med-ebola-7726278.html).

Ils ne permettent pas le passage d’espèces végétales ou animales aux frontières parce qu’ils pourraient porter des maladies ou des germes, mais les gens qui arrivent de pays rongés par le virus Ebola sont libres d’entrer de la sorte ? Ils ne sont même pas mis en quarantaine ? Et notez bien que l’Ebola n’est qu’une menace parmi tant d’autres pour nos populations (source en anglais seulement :

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_human_disease_case_fatality_rates)

Nous vivons dans un espèce de grand village maintenant, un village aux allures planétaires, ils appellent d’ailleurs ça le village global, ou village planétaire, nous y vivons que cela nous plaise ou non, et la vérité c’est que ces maladies qui auraient exterminées tout un village dans le passé, peuvent toujours sévir de la sorte et exterminer le village planétaire…

Vivre, marcher et apprendre tous ensembles ? (et mourir tous ensemble aussi…)

GlobalVillageLogo1Global-Village-with-Juniataedited

Ce village aux allures mondiales survivra pendant un certain temps c’est sûr. Un échec total ne se cache pas derrière la première menace, mais sa chute est lente et douloureuse. Ebola mettra en miette leur concept de village global tout comme l’a fait le Sida/HIV ; et de la même manière, les fruits du « multiculturalisme », du « féminisme », du « capitalisme », du « socialisme » et tous leurs autres raisonnements fallacieux auront les mêmes conséquences.

Un beau jour, le poids de toutes ces malédictions deviendra trop lourd à porter pour leur système et – combinées ensembles – elles sonneront le glas du village planétaire – un concept qu’ils refusent d’abandonner quelles qu’en soient les conséquences ( voyez ici : https://www.youtube.com/watch?v=a56EqUPwyFQ

ou là https://www.youtube.com/watch?v=zETo0AB2n-E

ou encore sur cet article :

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/immigration/10693022/Immigrants-cost-Britain-3000-a-year-each-says-report.html ).

Tous ceux qui s’accrocheront à ce concept se casseront la gueule avec. Tous ceux qui refusent de changer de position mourront d’une manière horrible, douloureuse et humiliante et leurs enfants avec eux.

Il n’y a que ceux qui s’échappent du village qui survivront. Alors, partez vous réfugier dans les montagnes, partez vous cacher dans la forêt, construisez vous un château dans les montagnes, fortifiez votre île et isolez-vous de ce village planétaire autant que vous le pouvez, aussi vite que vous le pouvez et tant qu’il en est encore temps. Le plus vite vous commencerez à planifier votre sortie, à vous préparer et à agir, le plus de chances vous aurez de survivre. Devenez le plus autonome possible et ne soyez dépendant et à l’aise qu’avec ce que vous pouvez construire, entretenir et réparer sans l’aide du village planétaire et faîtes votre vie sans lui.

Bonne chance…

Publicités

Une réflexion sur “Une mort planétaire

  1. Pingback: Global Death | Thulean Perspective

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s