Des femmes guerrières?

Par défaut

Anglais, Hongrois, Serbe, Espagnol

Attention ! cet article ressemble fortement à un coup de gueule… 😉

L’autre matin, un gars m’a envoyé un lien vers un site qui affirmait qu’il y avait eu des femmes Vikings. En fait, j’entends assez souvent des affirmations de ce genre dans les partie infos des médias, dans des vidéos ou des commentaires sur You Tube, dans des e-mails de personnes que je ne connais pas. On dirait que c’est une mode : pour certaines raisons, des gens veulent nous faire croire que les femmes peuvent aussi être des guerrières et qu’en fait, il en est toujours été ainsi. En d’autres termes, nous sommes tous égaux sur ce point là aussi…

Certains utilisent Jeanne D’Arc pour appuyer leur point de vu mais en réalité elle n’était qu’une fille de 18 ans qui n’a rien fait d’autre qu’inspirer des hommes au combat, et en d’autres mots, elle a fait ce que toutes les femmes ont toujours été chargées de faire : elle a pousser les hommes à combattre.

D’autres illustrent leur propos avec les skjaldmö (http://fr.wikipedia.org/wiki/Skjaldmö), ces jeunes femmes guerrières ou « vierges au bouclier » comme on dit en anglais, les Walkyries de la religion nordique. Mais en réalité, toutes ces vierges au bouclier ne faisaient que fournir aux hommes qui se battaient, les armes et les boucliers pendant le feu de la bataille. Elle s’approchaient de leurs alliés par derrière et tendaient une nouvelle arme ou un nouveau bouclier aux hommes qui avaient perdu ou brisé leurs armes ou dont le bouclier avait volé en éclat pendant les combats. Ces femmes ne participaient pas elles-mêmes au combat, en aucune manière !

Puis il y a l’archéologie qui s’en mêle, où des restes de femmes ont été découverts, portant des armures et reposant avec leurs armes et leurs boucliers à leur côté. Cependant, elles n’avaient jamais aucune blessure de guerre, et le fait que les femmes aient été enterrées avec des armes et une armure ne suggère en rien qu’elles étaient des guerrières. C’était juste la tradition d’enterrer les morts avec leur biens ou ceux de leurs familles. Après tout, ce qu’elles souhaitaient, c’était de renaître et d’être capable d’utiliser ces choses là dans leur prochaine vie ou de pouvoir les faire passer à leur mari ou à leurs fils dans leur prochaine vie, comme le faisaient les vierges au bouclier (c’était répandu dans toute l’Europe d’ailleurs).

Je souhaite vivement vous poser une question très simple à ce sujet : est-ce que physiquement, les femmes sont adéquation ou même « conçues » pour le combat ? La réponse est un non catégorique ! Non non non et non ! Elles ne sont pas du tout adaptées pour le combat. En comparaison avec les hommes, elles ont plus de graisse que de muscles dans leur corps, ce qui les rend plus lentes et plus faibles sur le plan physique. Rien que ce point là les disqualifie d’office pour être des guerrières, mais on peut aussi ajouter qu’elles ont des seins, que leur seuil de douleur est plus bas, qu’elles ont de plus grosses hanches et qu’elles sont aussi moins agressives que les hommes.

Bien sûr, vous pourrez toujours entraîner une femme à devenir ne serait-ce qu’un petit peu dangereuse au combat, mais pour tout le travail qu’il faudrait fournir pour arriver à ça, vous auriez entrainé dix hommes moyens à devenir tous beaucoup plus dangereux au combat que la meilleure des combattantes pourrait rêver de devenir.

Et pas que cela, mais qu’est-ce qu’il arriverait à une tribu s’ils envoyaient leurs femmes au combat ? Une tribu peut subsister sans les nombreux, et même la plupart, des hommes mais une tribu disparaitrait de la surface de la Terre si les femmes étaient tuées au combat. Il n’y a que les abrutis complets qui enverraient des femmes au combat ! Quelle grâce, aucun de nos ancêtres n’a été aussi stupide, et ainsi donc, nous sommes toujours là.

Mais encore, quelle est la tribu qui voudrait envoyer ses femmes se battre ? Et s’ils voulaient faire ça, pourquoi n’enverraient-ils pas leurs enfants aussi ? et les plus vieux également ? et les aveugles ? Désolé mais non, aucune culture en Europe ne pourrait ne serait-ce que considérer ces questions. Même de nos jours, les hommes ont un sens de l’honneur trop fort pour agir de la sorte. Tout du moins je l’espère…

J’ai fait des arts martiaux quand j’étais jeune, activement même pendant à peu près cinq ans et il y avait des filles qui en faisaient aussi. Bien que nous faisions un genre de karaté, un art martial parfaitement adapté pour les êtres humains de petites tailles ou plus faibles physiquement, et qui aurait donc pu être idéal pour les femmes, et bien celles présentes là-bas n’avaient absolument aucune chance face à n’importe lequel des gars qui y étaient. Si elles étaient sur le point de nous toucher, il fallait laisser le coup venir sinon, elles n’y seraient jamais arrivé. Si elles s’apprêtaient à parer une de nos attaques, il fallait bien ralentir le coups sinon, elles n’avaient aucune chance de véritablement parer le coups. Pour résumer, la seule chose qui leur permettait de toucher un gars, c’était la réticence du gars en question à donner un coups ou, autrement dit, à blesser la femme ou tout simplement la réticence de laisser la femme s’humilier devant les autres. L’hésitation de l’homme à frapper une femme peut être expliqué aux femmes de cette manière là : imaginez qu’on vous demande de frapper un enfant. Est-ce que cela vous ferez plaisir ?

Quand on prend conscience de ça, les déclarations des féministes extrémistes – oui on peut les appeler comme ça – est juste ridicule. On peut enterrer des femmes avec toutes les armes du monde, ça ne fera jamais d’elles des guerrières ! N’importe quelle armée constituée ne serait-ce que d’une faible portion de femmes aurait été décimée autrefois, et aujourd’hui, même si les armes à feu peuvent leur donner plus de chance, il en serait de même, parce qu’elles ne sont même pas capables de porter tout le matériel nécessaire sur le front.

Alors, si vous croyez toujours aux « femmes Vikings » et à d’autres absurdités de la sorte, veuillez prendre le temps de réfléchir, d’y penser. Cela n’existait pas. Le seul aspect de leur physique suffit à mettre les femmes de côté. Et la biologie aussi. Les femmes soldats que nous avons de nos jours ne sont pas, oh surprise, sur le front. Elles sont dans les unités de transports, à la cuisine, dans les renseignements, dans les unités de détente, dans la communication, des choses comme ça. Elles ne possèdent pas ce qui est requis pour être un vrai soldat.

Regardez ce qui arrive quand une « guerrière » qui se fait un peu trop d’idée, avec un entrainement colossal je présume, combat contre un homme lors d’un duel de boxe en Irak :

Chères femmes, essayez d’être de bonnes femmes plutôt, et laissez aux hommes le fait d’être de bons hommes.

Je salue les puissants dieux Européens et je salue aussi les déesses féminines et attentionnées

Advertisements

2 réflexions sur “Des femmes guerrières?

  1. Pingback: Female Warriors? | Thulean Perspective

  2. Tout celà est l’évidence même, sauf peut-être pour les féministes illuminées ou pour ceux qui nous répètent et répetent encore que nous sommes tous égaux….malheur à celui qui affirme le contraire, il sera qualifié de « machiste »…..
    Heureux les imbéciles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s