Les sacrifices humains et animaux

Par défaut

Anglais, Hongrois, Serbe

Étant païen, j’entends constamment des ennemis du paganisme que les païens pratiquaient le sacrifice humain pour leurs dieux. Il n’y a aucune preuve de la sorte, mais ceux qui présentent ces preuves dans les livres ou en parlent lors de documentaires TV et autres, ne sont pas toujours judéo-chrétiens mais toujours des êtres humains modernes. Ils voient le sacrifice humain comme une abomination, une pratique religieuse primitive et horrible venant d’un passé dont ils sont « bien sûr » honteux, souvent aux noms d’autres peuples et races auxquelles ils n’appartiennent même pas.

Evidemment, j’ai une autre opinion…

Forseti_zu_Gericht_sitzend

Oui, voyez-vous, les dieux et les déesses d’Europe étaient présents sur Terre, tels que de vrais êtres humains: les meilleurs hommes et femmes, garçons et filles les personnifiaient, sont devenus tels que des dieux et le sont devenus sur Terre. Lorsqu’un individu dans la société commettait un crime, il devait se présenter devant ses dieux, ici sur Terre. La plupart du temps on lui réclamait de payer une amende – pour réparer les dommages causés. Parfois, il était mis hors la loi, en général pour une année et un jour – pour lui donner une chance de se rattraper et pour aussi protéger la société de son aspect négatif tant qu’il l’avait. Concernant les plus sérieux crimes (à leurs yeux), tels que l’assassinat (meurtre déshonorable), le vol de chevaux, la lâcheté, l’homosexualité, l’adultère et aussi la répétition d’offenses mineures ( une sorte de « deuxième chance mais pas de troisième ») se traduisait par une condamnation à mort par contre.L’idée était que: « une pomme pourrie peut contaminer le reste du panier, alors nous devons nous en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard ».

Les dieux étaient les juges, sur Terre, condamnant les criminels et donc leurs prêtres et prêtresses étaient responsables des exécutions – sous forme de ce que nous décrivons aujourd’hui comme un sacrifice humain- aux dieux. Ils ne « sacrifiaient » donc pas aux dieux des gens au hasard. Il ne s’agissait en fait que de l’exécution de criminels jugés (par les dieux eux-mêmes) impropres à la vie.

Ce qu’ils faisaient était en fait quasiment la même chose que font de nombreuses sociétés aujourd’hui, y compris les sévères États-Unis judéo-chrétiens : ils exécutaient des criminels…

La justice païenne était étroitement liée à la religion elle-même. Il n’y avait pas de distinction entre les pouvoirs de ce monde et ceux du monde religieux/spirituel, pas de séparation de « l’Eglise » et de « l’État ». Les rois et les juges étaient aussi les dieux. Par conséquent, l’exécution des criminels était réalisée comme des sacrifices humains aux dieux.

*********

Étant païen, j’entends constamment des ennemis du paganisme que les païens pratiquaient le sacrifice animal pour leurs dieux. Ils massacraient des animaux sur leurs autels et les mangeaient, et ensuite donnaient des parties de l’animal au dieux eux-mêmes ou à leurs temples.

Nous faisons la même chose aujourd’hui, mais à l’échelle industrielle, et sans offrir quoi que ce soit à qui que ce soit, mis à part ceux qui paient pour le produit… après avoir ajouté de l’eau afin que le produit soit plus lourd (vous payez au kilo n’est-ce pas ?) et après avoir pulvérisé toutes sortes de produits chimiques plus ou moins dangereux, pour toutes sortes de raisons obscures.

Nos ancêtres étaient plus proches de la nature et de l’animal qu’ils mangeaient. Ils pensaient devoir réfléchir un peu avant de tuer un animal et par la suite offrir des parties de cet animal en retour aux dieux auxquels ils appartenaient, en remerciement de la vie de l’animal offerte pour qu’ils puissent se nourrir. Les divinités étaient naturellement des hommes et des femmes, des garçons et des filles, personnifiant les divinités sur Terre. Évidemment, ils devaient aussi se nourrir et ne recevaient pas de nourriture en travaillant comme des dieux et déesses dans les temples, ni les prêtres et prêtresses d’ailleurs. Tout comme les moines bouddhistes d’aujourd’hui, ils dépendaient de l’offrande des gens pour survivre. Et voilà pourquoi les gens sacrifiaient des animaux aux dieux… afin que chacun puisse se nourrir correctement, prospérer et vivre.

*********

Il n’y a aucune raison de compliquer ce que faisaient nos ancêtres, et essayer de faire des « sacrifices », « rituels » et « cérémonies » sonnent si mal. Il n’y a aucune raison de penser que partager est mal: prenez-en pour vous et donnez-en aux divinités – les plus merveilleux et beaux d’entre nous, qui travaillent pour nous, pour nos intérêts, comme nos rois et reines, dieux et déesses et juges aussi et ceux qui ont été sélectionnés pour cette tache parce qu’ils étaient les mieux adaptés. Sacrifiez leur ce que vous pouvez et non ce que l’État vous impose, en pourcentage de vos revenus…

Frigg_als_Ostara

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s