Lumière Divine II

Par défaut

Anglais

Cela a déjà été fait ici auparavant, mais les bonnes choses peuvent et doivent être répétées, donc avant que je ne commence, je veux encore vous conseiller d’écouter Nocturnal Hecate de Daemonia Nymphe en lisant. Leur musique est un sort merveilleux que nous ne devons pas sous-estimer.

***

La lumière n’est pas physique, elle peut donc pénétrer les objets, comme expliqué ici. Plus ou moins de lumière sera réfléchie par un objet et cet objet nous apparaîtra donc de telle ou telle couleur selon la fréquence de la lumière réfléchie. Comme expliqué ici, la lumière était vue comme une manifestation divine, sinon le divin lui-même. Le soleil et le phénomène lumineux causé par la lumière solaire était anthropomorphisé et, par exemple, l’aube était appelée Austr (en Scandinavie) ou Eos (en Grèce), l’arc en ciel était appelé Bifröst/Iris, la puissance de la lumière du soleil était appelée Baldr/Apollon et le soleil lui-même, Sunna/Helios.

Morphée et Iris, de Guerin Pierre Narcisse (1811);

.

L’absence de lumière était vue comme dangereuse, mais la réflexion de la lumière du soleil par les corps célestes était vue comme plus puissante même que la lumière solaire elle-même. Oui, la lumière elle-même est bonne et pure, mais elle change quand elle est réfléchie par un objet. Cela explique aussi pourquoi les métaux, et l’or en particulier, était considérés comme sacrés. Quand ils étaient utilisés, ils reflétaient très bien la lumière.

Chariot solaire du Danemark;

Avant que les métaux ne soient utilisés, la mer, les lacs, les rivières et l’eau en général étaient vus comme sacrés car ils réfléchissaient si bien la lumière. Non seulement la lumière du soleil colore la mer quand le soleil se couche à l’Ouest, mais la lune se reflète elle-même très clairement dans les lacs sacrés. La lumière divine est réfléchie par la lune Mâni/Séléné et Skaði/Artémis et cette lumière réfléchie éclairait le lac sacré et les zones autour. Quiconque recherche cela trouvera de tels lacs sacrés à travers toute l’Europe dans les noms et noms de lacs et sinon dans les noms, alors le moindre lac proche d’une colline ou sommet de montagne où le soleil peut être vu chaque matin à son lever. Le lac sacré est partie intégrante de notre religion.

Le lac sacré de Nemi en Italie.

La lumière réfléchie d’un lac sacré, le miroir sacré, était une lumière purificatrice. Un enfant elfe du dieu soleil et de la déesse lune bénissant l’homme – tout comme Baldr/Appolon, l’enfant elfe que le dieu du ciel et la déesse de la terre firent aussi.

Comme nous le savons par la mythologie grecque, le fils de Helios/Sunna est appelé Phaëton et il est connu pour avoir essayé de conduire le chariot de son père mais en perdit le contrôle et mis la Terre en feu. Il est dit que Séléné/Mâni devait avoir les quatre Horae avec Hélios et aussi le mortel Mousaios.

Ce que l’on peut lire à ce propos est que la lumière du « miroir lunaire » peut être très bénéfique, éclairante et utile, mais aussi dangereuse pour ceux qui y sont exposés. Cela confirme naturellement le folklore européen sur la lumière lunaire qui est décrite comme étant lunatique (du nom latin de la lune, Luna).

Cela explique à son tour comme la belle Séléné peut avoir une face sombre, appelée Hécate, une déesses des croisements, du feu, de la lumière et de la sorcellerie. Oui, quand vous regardez dans ce « miroir lunaire » vous pouvez arriver à un croisement de la vie et vous serez probablement soit béni par cette lumière ou deviendrez lunatique. Vous éclairez votre esprit avec une lumière dans un sens métaphysique bien plus puissante même que la lumière du soleil elle-même. Elle a été réfléchie par la lune et est donc devenue plus forte.

Hécate.

Nous savons que cette lumière peut allumer quelque chose en nous et le résultat peut être bon ou mauvais ou peut-être que ça n’aura aucun effet sur vous. Certains mettent le feu au monde ou deviennent lunatiques parce qu’ils ne sont pas prêts à contrôler ce que cela a allumé. Certains s’en vont sans être affectés car leur esprit n’a pas (encore) été ouvert, mais certains s’en vont avec des pouvoirs de sorcellerie et sont, à partir de là, plus divins et bien meilleurs qu’ils ne l’étaient auparavant. Essayez vous-mêmes… si vous osez. HailaR WôðanaR !

Kampf der untergehenden Götter, de F. W. Heine;

800px-Kampf_der_untergehenden_Götter_by_F._W._Heine

 Traduit en Français par G.P

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s