La danse sacrée

Par défaut

Anglais, Roumain

D’abord une musique de fond appropriée à ce texte.

Tanz der Mänaden, par Lenz Cornelis.

Lens,_Cornelis_-_Tanz_der_Mänaden

Les divinités et les géants en nous sont influencés, renforcés ou affaiblis par la lumière et les sons ou leur absence, mais aussi par le mouvement. Le mouvement rythmique aide à créer l’harmonie dans l’esprit et est même instinctivement utilisé. Par exemple, les individus autistes, lorsqu’ils franchissent la limite de stimuli qu’ils peuvent recevoir (comme indiqué ici). Pour bloquer et échapper au chaos sensoriel et rétablir l’équilibre de l’esprit, ils peuvent commencer par bouger en rythme, comme s’ils étaient catatoniques. Cela est également utilisé par les femmes en travail comme technique pour calmer la douleur, à la fois respiration rythmique et mouvement.

Grâce à l’histoire, nous connaissons mieux l’importance de la danse religieuse dans la Grèce antique où les Bacchantes et les Ménades utilisaient la danse pour parvenir à « l’extase religieuse », pour ne faire qu’un avec le divin – Bacchus (alias Dionysos), connu en Scandinavie sous le nom de Freyr, en Albion Aengus, en Scythie Shiebog ou Vélès et en Italie Bacchus, Dinysos ou Liber. Bien que mieux connu en Grèce antique, elle n’était pas moins commune au reste de l’Europe, comme cela nous est dit indirectement par les persécutions de toutes les sorcières durant la fin du Moyen-Age, où les femmes étaient accusées de « danse avec le démon » et de danser sur les montagnes sacrées (païennes). Sans surprise, les divinités européennes étaient décrites comme « Satan » et ces femmes européennes étaient torturées, emprisonnées et exécutées par les crypto-juifs qui dominaient complètement l’église à cette époque et par leur laquais chrétiens.

Aujourd’hui nous continuons à faire des choses similaires dans le même but (car nous en avons besoin) et probablement non moins fréquemment, bien que nous n’y pensons pas clairement de cette façon. Par exemple, nous faisons du jogging ou courons en rythme, souvent avec de la musique dans les oreilles ; nous levons des poids en rythme, souvent au son de la musique. N’importe quel mouvement le fera, naturellement, mais la danse est celui qui signifie que nos ancêtres le connaissaient et l’utilisaient dans ce but ; le plus souvent une combinaison de musique, lumière (ou son absence) et danse rythmique, impliquant souvent aussi la respiration. Le seul aspect qui manque aujourd’hui, le seul élément manquant, est le religieux-spirituel. Le divin est manquant, il nous regarde simplement à distance, pour ainsi dire, attendant et espérant être réincorporé – comme il le devrait.

Pourquoi devrions-nous revenir à la danse sacrée ? Parce que l’Européen moderne lutte. Il ne lui est autorisé aucune direction, aucun point d’origine, aucun chemin de dignité, car il ne vie pas seulement dans un monde anti-naturel, mais d’abord et avant tout dans un monde anti-européen. Nos divinités (et ce qu’elles représentent) sont activement supprimées par ce monde moderne dominé par les juifs. Elles sont violées, tuées et se font cracher dessus chaque jour dans les médias, le système scolaire, les publicités, les divertissements, l’art et partout ailleurs aussi. Seuls les géants sont autorisés à prospérer, seuls la puissance des géants est cultivée, partout, y compris dans la sous-culture rave plein de drogue, dans la danse hyper-sexualisée des « stars » pop bâtardes, dans le head-banging sans cervelle de la sous-culture nihiliste du death et black métal et ainsi de suite. Ils ont pris la danse religieuse-spirituelle (ainsi) et l’utilisent pour diffuser leur poison juifs dans l’esprit de nos jeunes.

La danse devrait être quelque chose que nous utilisons consciemment pour devenir meilleurs. Nous ne devrions pas faire de jogging ou courir uniquement pour améliorer notre endurance et notre constitution générale, nous ne devrions pas lever des poids (ou plutôt travailler dur) seulement pour devenir plus fort, nous ne devrions pas danser dans des cérémonies seulement pour nous amuser ou nous enrichir socialement. Nous devrions toujours aussi avoir le divin à l’esprit, tout autant que l’amélioration de l’esprit.

La danse sexuelle, quand un jeune homme et une jeune femme dansent ensemble, était aussi une danse religieuse-spirituelle. Le but était, pour les jeunes hommes et femmes, de trouver s’ils s’accordaient bien ou non. Y avait-il quelque compatibilité physique et une bonne alchimie entre eux ? Le fait de danser ensemble les aidait à se connaître et ils n’avaient ainsi pas besoin de coucher avec n’importe qui comme les confus jeunes hommes et femmes modernes le font pour trouver s’ils sont compatibles ou non. La danse sexuelle religieuse leur permet de le découvrir sans se souiller.

 

Ängsälvor, par Nild Blommér (1850)

Ängsälvor_-_Nils_Blommér_1850

La danse est une chose religieuse-spirituelle. Les chrétiens sont maintenus assis dans leurs « crypto-synagogues » (églises) et ils ne chantent que les chansons juives pour engourdir leur esprit païen encore davantage et se priver du contact avec eux-mêmes et leur propre nature. Les judéo-chrétiens estiment toute danse comme « satanique », pas moins à cause de la Renaissance, quand l’Europe était prête à se réveiller de la psychose juive. Plus tard, lorsqu’ils échouèrent à supprimer le réveil de l’esprit européen, ils essayèrent aussi – comme ils l’avaient fait avec les fêtes païennes avant, quand ils avaient échoué à les supprimer – de voler la danse sacrée, de la pervertir et de la ruiner, quelque chose qu’ils ne réussirent que partiellement.

Les sorts des divinités sont complétés par la lumière, la musique et la danse de nos ancêtres. Lancez les sorts de nos dieux et déesses et ramenez à la vie votre esprit païen ! Devenez un véritable Européen, par le sang et par l’esprit ! HailaR WôðanaR !

Hâvamâl 159

Þat kann ek it fjögurtánda:
ef ek skal fyrða liði
telja tíva fyrir,
ása ok alfa
ek kann allra skil;
fár kann ósnotr svá.”

J’en connais un quatorzième [càd chant] :
Si je dois expliquer
la lumière céleste [les dieux]
au peuple des hommes,

Je connais toute la nature

des esprits [æsir] et des elfes

que nul imbécile ne peut connaître.

Femmes d’Amphissa.

800px-Women_of_Amfiss

 

Traduit en Français par G.P

Advertisements

5 réflexions sur “La danse sacrée

  1. Pingback: Per aspera ad astra | Thulean Perspective Français

  2. Pingback: The Sacred Dance | Thulean Perspective

  3. Les groupes basant leurs textes sur du fantastiques etc tel que cradle of filth ou autres groupes sont-ils considérés comme cité ci dessus selon vous?Ou sont-ils considérés comme art basé sur un genre tolkien ,lovecraft etc?( je demande les avis personelles svp.Merci)

  4. Pingback: La clé et la lumière | Thulean Perspective Français

  5. Pingback: La Danza Sagrada. | Hermandad Pagana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s