Le Valhalla attend !

Par défaut

Anglais, Roumain, Russe

Les Nornes, déesse du Destin, demeurant près du Puits de Mîmir (« Mémoire », « Réminiscence »), alias le Puits de Urðr (« Estime », « Honneur », « Pierre », trouvés dans les termes « Wyrd », « Etrange » [ndt : « Weird »]). Ce puits n’est autre que les cavernes ou dolmens dans lesquels les morts reposent, les menhirs sous lesquels ils reposent, les cairns sous lesquels ils dorment. Le puits des Nornes n’est autre que les tombes des Nobles morts ; Valhöll (« La Halle des tombés »).

L’arbre sacrificiel lui-même pousse sur le tertre, et ses racines poussent dans le Puits d’ Urðr.

 

Völuspâ, strophe 19 :

« Un frêne je sais qu’il se trouve

il s’appelle Yggdrasill,

haut arbre, aspergé

de blanche boue

de là viennent les rosées

qui tombent sur la valée,

il s’élève toujours vert au-dessus

de la source d’Urdhr »

 

Pour apprendre des Nornes l’homme doit rendre visite aux morts ; il incarne le dieu pâle de la mort, Ôðinn, le dieu qui escorte les morts à Hel, et qui, à Halloween, ramène le corps d’un mort (le gui, le corps de Baldr) pour avoir y accès. Cette branche dorée, cette baguette, est utilisée comme clef pour ouvrir la tombe. Celui qui porte une telle tamsvöndr, une baguette utilisée pour apprivoiser (appelée de cette façon dans le Skîrnismâl, strophe 26), est accepté. Il entre…

 

Hâvamâl, strophe 109 :

« Il est temps de narrer depuis le trône du Sage

ce que j’ai vu et pensé, là méditant en silence, du puis d’Urd.

Longtemps j’ai écouté les Hommes »

 

Völuspâ, strophe 20 :

« De là viennent les jeunes filles

Beaucoup ‘connaissantes ‘

Trois d’elles là demeure sous l’arbre

Urdh s’appelle l’une,

l’autre Verdhandi – qui gravent sur des tablettes –

Skuld est la troisième.

Elles établissaient les lois et les vies

au fil du temps elles énoncent le destin. »

 

Il rencontre une version de Urdh des morts anthropomorphisée, jouée par une actrice (une sorcière, ainsi que leurs sœurs ; Ce qui est et Ce qui devrait être. Il doit passer leurs épreuves, répondre à leur énigmes, comprendre leurs secrets et connaître le véritable sens des vers sacrés. Il doit choisir parmi eux et être réincarné. Afin de pouvoir légitimement convoiter l’honneur, la hamingja des Nobles morts reposant à l’intérieur de la tombe. S’il réussit, il renaît. La Terre Mère elle-même lui donne vie, comme s’ il sortait de son utérus (le tertre) en criant, frissonnant, tremblant, se secouant alors que le Soleil se lève sur le premier jour du mois de Valaskjâlfr (« Le tremblement de l’élue/déchue »). Il n’est plus simplement un homme, mais est devenu un dieu, Vâli (« élu/déchu »), et il est devenu le Noble mort de la tombe. Il peut maintenant récupérer de plein droit les objets de valeurs qu’elle renferme et le nom du mort. Il peut maintenant légitimement prendre sa hamingja !

 

Les Nornes (par Ludwig Burger) :

 

 

L’homme ou la femme, ou plus souvent le garçon ou la fille, n’est rien avant qu’il ou elle n’ait passé ce rituel initiatique. Il ou elle n’a pas d’honneur, de passé, de présent ou de futur. Pour devenir une partie de la hamingja des vôtres, vous devez effectuer ce rituel pour vous lié à l’éternité. Ceux qui échouent sont balayés par l’oubli des Nornes, les Valkyries (« celles qui choisissent les déchues » i.e. « celles qui décident si vous serez choisis ou non »). Ceux qui échouent n’obtiennent aucun nom, pas de hamingja, pas d’honneur. Ils restent de simples mortels.

 

Lorsqu’il est devenu Vâli, il peut quitter (être réincarné) le Valhöll (la chambre mortuaire) chaque jour1 (=chaque période de temps durant une vie), combattre et être tué, sans conséquences autres que de revivre le « jour prochain », capable de se tenir debout et de se battre (la prochaine fois que quelqu’un de la parenté est initié et devient lui dans une nouvelle vie, une nouvelle forme). Il n’y a pas de véritable mort pour lui, seulement une renaissance. Il est devenu immortel ! Un dieu, Vâli, car il a été choisi par les Nornes – qui lui ont donné un passé, un présent et un futur. Une hamingja.

 

Valhöll et Âsgarðr (“le jardin des esprits”) ne sont pas des « Royaumes divins » en tant que tels, mais ils sont justes ici, sur Terre, parmi nous, mais ne sont accessibles que pour ceux d’entre nous qui sont devenus des dieux ou des déesses. Il ne sont accessibles que pour ceux appartenant aux Jarls (la race Européenne). Ils ne sont accessibles qu’à ceux ayant une hamingja.

 

 

Les Nornes arrosant l’Arbre de la Vie.

 

C’est le sens du destin dans la mythologie Scandinave. C’est ce que les Nornes, les déesses du destin2, nous disent. La toile qu’il est dit qu’elles tissent, les fils de la vie, sont ce qui compose notre hamingja ; les faits honorables, les hauts faits glorieux, les courageuses décisions prises dans la vie, les actes de bravoure, une Noble vie, une sagesse divine : la lumière spirituelle émise de notre esprit, sur les autres. Les Nornes utilisent l’eau du puits des souvenirs pour arroser Yggdrasill, l’arbre de la vie. La Vie grandit et devient plus forte et meilleure avec l’Honneur de l’Homme. HailaR WôðanaR!

1 Jour (No. dag) de dagr (“jour”), qui à l’origine ne signifiait pas seulement « jour » mais aussi « vie », « limite »

2Le destin en Scandinavie n’est pas un destin qui se venge sur les gens (comme Nemesis) et qui peut être vu comme s’interposant dans le destin des hommes : mais plutôt comme une force de la nature ravageuse et libre, travaillant d’elle même dans la vie de l’univers. Elle ne connaît aucune loi hormis celle de la conséquence, et n’obéit à aucune impulsion hormis celle de la nature. Elle rend les événements de la vie inévitables comme le lever du Soleil.

 

Images du Valhöll/Hel de différents lieux en Europe.

    

 

Advertisements

4 réflexions sur “Le Valhalla attend !

  1. Pingback: Je crois que je pendais à cet arbre battu par les vents | Thulean Perspective Français

  2. Pingback: Divin enfant dévoilé | Thulean Perspective Français

  3. Pingback: BalðuR – le dieu blanc brillant de l’éclaircissement | Thulean Perspective Français

  4. Pingback: Per aspera ad astra | Thulean Perspective Français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s