Au-delà de la rivière Ifing

Par défaut

Anglais, Espagnol, Italien, Hongrois, Roumain, Russe

Le monde des géants est en Scandinavie appelé Jötunnheimr. Jötunn, Français: géant, vient du proto-germanique *etunaz et ce mot signifie « l’affamé », « le glouton » et « le gros mangeur ». Heimr veut tout simplement dire « monde ». Donc, il s’agit du monde des forces affamés, des gros mangeurs mais aussi des incontrôlables forces de la nature, comme la puissance de la croissance dans les étendues sauvages, des les éruptions volcaniques et de la glace et des astéroïdes qui menacent de changer la vie sur Terre. Le paysan cultive sa terre mais doit combattre les géants constamment ou alors la nature reprend ce qu’il a cultivé. Des mauvaises herbes ou encore des arbres vont commencer à se développer dans ce qui était un champ autrefois. La forêt gagnera le champ. Les géants gagneront à moins que le paysan travaille dur pour éviter ça.

Géant n’est pas le nom d’une autre race ou quoi que ce soit dans le genre. Il s’agit du pouvoir d’un certain type, sauvage et parfois merveilleux, indomptable et incontrôlable, et ce pouvoir peut être trouvé dans la nature mais aussi en nous. Le contraire des puissances géantes quand elle opèrent en nous est ce qu’on appelle la modération ou la tempérance. Le païen est donc un stoïcien avec la modération et la tempérance comme idéaux suprêmes contre les forces géantes sauvages et indomptables. Il sait qu’il ne doit pas autoriser les forces géantes à l’emporter, il sait qu’il doit travailler dur pour garder ces forces à distance et il sait qu’il est alors un Dieu ( ou une Déesse) et non un géant!

Oui, c’est une lutte entre les Dieu et les Déesses en nous contre les géants qui essaient de forcer l’entrée dans le monde des Dieux et ainsi les détruire. Il n’y a aucune méchanceté dans ce qu’ils font, pas de « mauvaise » intention, c’est juste la nature – la nature comme elle est censée être.

Nous pouvons bannir nos divinités en laissant la nature l’emporter, mais nous pouvons aussi préserver, cultiver et renforcer la puissance des Dieux en nous à travers – entre autre- la tempérance et la modération. Mange, mais ne mange pas trop. Boit, mais ne boit pas trop. Dors, mais ne dors pas trop. Fais l’amour mais ne le fait pas trop.

Les divinités sont réelles, en nous, les pouvoirs de l’amour et de la beauté, de l’harmonie et de la splendeur, mais si elles échouent et sont remplacées par les forces géantes, nous devenons géants nous même. Avide, glouton et obèse, ivrogne, ignorant, paresseux et sous homme. Si, par contre, nous combattons les forces géantes nous ne restons pas seulement humain, nous pouvons devenir de véritables Dieux et Déesses sur Terre.

Toutes les divinités ne sont pas du type exotérique, certaines sont plus mystérieuses et exercent des pouvoirs magiques. Mâni (La Lune) et Ôðinn (l’Esprit) les sorciers sont de bons exemples. Ce dernier voyage dans le royaume des morts, apprend les secrets du passé pendant qu’il y descend et renaît à nouveau. Il voyage dans la pensée et l’esprit, il pense et raisonne, contemple et deviens plus fort à chaque incarnation. Lui aussi peut être renforcé en nous – et encore- principalement par la tempérance et la modération.

Dans la Vafþrûþnismâl ( les dits de Vafþrúðnir  ) nous apprenons que:

15. Seg þat, Gangrâþr! Alls þu â golfi vill

þîns of freista frama:

hvê sû â heitir es deilir meþ jötna sunum

grund auk meþ groþum?

 

16. Ifing heitir â es deilir meþ jötna sunum

grund auk meþ groþum;

opin rinna hôn skal of aldrdaga,

verþrat îss â â.

 

 15. Dis-moi ceci Gangrâþr, puisque du sol

Tu peux éprouver ton renom

Comment s’appelle cette rivière

Qui divise la terre?
16. Ifing, elle s’appelle,

Divise la terre entre les fils des géants

Elle coule libre,

Pour toujours

La glace n’aura prise sur elle.

 

La rivière Ifing est ce qui sépare le royaume des géants et celui des Dieux. Ce nom peut avoir plusieurs sens, mais le plus probable serait « Entreprise » ou « Action ». Seul ce que vous faites empêchera les puissances géantes de prendre le dessus sur votre vie et vous devez faire tout ce que vous pouvez pour les maintenir en dehors de votre royaume divin! Travaillez dur ou alors la forêt sauvage reprendra ce que vous avez cultivé! Travaillez dur sinon votre esprit divin et glorieux sera obscurci et ralenti par les puissances géantes gloutonnes. Maîtrisez et contrôlez « les puissances magiques » et soyez un Dieu ou une Déesse, pas un sous homme dégénéré se vautrant dans tout l’or et les plaisirs du monde. L’Européen blanc a un potentiel dont les autres ne peuvent que rêver. Utilisez votre potentiel, devenez divin! C’est en votre pouvoir de faire ça; rejetez les puissances géantes et saluez les divinités Européennes! Briser la tête du ver et jetez la des les abysses!

HailaR WôðanaR!

Telle est la philosophie des Anciens Scandinaves.

Puissances géantes:

Traduit en Français par Harigasti TeiwaZ

Publicités

6 réflexions sur “Au-delà de la rivière Ifing

  1. Pingback: Beyond the River Ifing | Thulean Perspective

  2. Pingback: Ce qui était autrefois. | Thulean Perspective Français

  3. Pingback: Pourquoi la religion Européenne | Thulean Perspective Français

  4. Pingback: Les Vanes (Vanir) et les Ases (Æsir) | Thulean Perspective Français

  5. Pingback: Per aspera ad astra | Thulean Perspective Français

  6. Pingback: La clé et la lumière | Thulean Perspective Français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s